Chantal Perrichon: « Le dossier de la sécurité routière doit être retiré à Gérard Collomb »

La Ligue contre la violence routière s’étonne que le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, se permette d’émettre un avis personnel sur le ton de la plaisanterie, dès lors que le président de la République, le Premier ministre et l’ensemble du gouvernement ont décidé d’une mesure qui sauvera des centaines de vies dans notre pays. Déclarer son intérêt pour éviter des drames sur la route ne saurait convaincre ceux qui luttent contre l’insécurité routière depuis des années : nous voulons des actes et non des paroles !

INTERVIEW Europe 1   18/05/2018
Présidente de la Ligue contre la violence routière, Chantal Perrichon s’est livrée sur Europe 1 à une lourde charge contre le ministre de l’Intérieur.

« Affligeant », « inadmissible ». Les mots employés par Chantal Perrichon (https://www.europe1.fr/france/chantal-perrichon-les-radars-ne-sont-pas-des-pompes-a-fric-1778207) sur Europe 1 vendredi soir à l’encontre de Gérard Collomb sont forts. En cause, les propos tenus vendredi matin par le ministre de l’Intérieur sur BFMTV où il laissait sous-entendre qu’il n’était pas exactement en accord avec la mesure souhaitée par le gouvernement d’abaisser la vitesse à 80km/h sur certaines routes (https://www.europe1.fr/politique/sur-la-limitation-a-80-kmh-gerard-collomb-en-remet-une-couche-tout-en-ironie-3655823).

Une prise de position déloyale, juge la président de la Ligue contre la violence routière.
« Un ministre qui ne connaît rien à la sécurité routière« . « C’est affligeant, c’est quand même le ministre de l’Intérieur donc ça
montre qu’il n’est pas loyal avec son président et son Premier ministre, avec l’équipe gouvernementale et surtout il n’est pas loyal
avec les forces de l’ordre », lance Chantal Perrichon.

Après les réserves émises par Gérard Collomb sur l’abaissement de la vitesse, Édouard Philippe a quant à lui voulu montrer vendredi que l’ensemble du gouvernement était mobilisé sur ce dossier (https://www.europe1.fr/politique/vitesse-limitee-a-80-kmh-philippe-assure-que-lensemble-du-gouvernement-est-mobilise-3655958). Assurant avoir reçu des coups de téléphone de membres des forces de l’ordre qui se disent « désespérés », Chantal Perrichon estime que le ministre de l’intérieur « ne connait rien à la sécurité routière » et « se permet de donner son opinion personnelle ».

« Il ne connaît pas les routes dangereuses de son département« . « Je suis intimement convaincue que Gérard Collomb ne connaît même pas quelles sont les routes dangereuses de son département [le Rhône, ndlr] », avance Chantal Perrichon. « Sur les routes bidirectionnelles dans son département, il y a en 13% qui totalisent plus de la moitié des morts (https://www.europe1.fr/societe/securite-routiere-le-nombre-de-morts-sur-les-routes-en-leger-recul-07-en-avril-3653339) », poursuit-elle avant de conclure : « C’est un multirécidiviste auquel on doit retirer le dossier de la sécurité routière« .

lien youtube de l’interview sur Europe 1

Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, le 18 mai 2018.

Gérard Collomb s’est attiré le courroux de la présidente de la Ligue contre la violence routière, Chantal Perrichon, vendredi, en ne prenant pas position sur la future baisse de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires.

La Ligue contre la violence routière est en colère. Lors d’une réunion publique à Rungis (Val-de-Marne), le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a sorti un « joker » sur une question qui lui était adressé sur la future baisse de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Il n’en fallait pas plus à Chantal Perrichon, présidente de l’association, vendredi 18 mai sur franceinfo, pour demander de « le dessaisir de ce dossier ».

Pour Chantal Perrichon, Gérard Collomb « a oublié quelque chose d’extrêmement important, c’est que et le président et le Premier ministre sont d’accord sur ce point-là », a-t-elle martelé concernant cette mesure qui doit entrer en vigueur le 1er juillet. « Monsieur Collomb ignore tout de la sécurité routière », a-t-elle jugé.

[su_quote]Parce qu’il a appris un jour que sa voiture avait quatre roues et un volant, il se permet de donner des conseils. Un peu de modestie. Chantal Perrichon, à propos de Gérard Collomb[/su_quote]

« C’est irresponsable et en plus c’est un manque de loyauté vis-à-vis des forces de l’ordre, vous avez des gens dont la mission principale c’est la sécurité routière, ils se sentent complètement abandonnées », a estimé Chantal Perrichon. Pour cette dernière, le ministre de l’Intérieur a tenu des propos « ineptes » pour un ministre « qui est charge d’un dossier (…) qui concerne la première cause de mort de la jeunesse dans notre pays ».

« Le mois de juillet contribue à hauteur de 10% pour l’ensemble de la mortalité de l’année », a rappelé Chantal Perrichon. « Je donne rendez-vous à ce ministre, qui est très ignorant de ce dossier, dans deux-trois mois, pour lui prouver qu’il aurait mieux fait de se taire », a-t-elle conclu.

lien vers le site de France Info

Alors que le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a affirmé ce vendredi sur BFMTV ne jamais « contredire » Jean-Jacques Bourdin qui lui affirmait que la mesure de limitation de vitesse à 80 km/h ne lui plaisait pas, Chantal Perrichon, présidente de la ligue contre la violence routière a estimé qu’il avait « des propos ineptes ».

[su_quote]Gérard Collomb méconnaît le dossier de #securiteroutiere il fait de la politique politicienne de très bas niveau, est-il prêt à faire un débat avec Chantal Perrichon?[su_quote]

 

lien vers le site de BFM TV

 

État des lieux

Objectif -50% de tués en 2027 vs 2017 :

Avec la mobilisation de tous, c’est possible !

Le bilan
Haut de page