Indignation ! Dégradation des radars : les voyous persistent !

• Le 28 septembre 2022, le radar de Poissy est dégradé.
• Le 14 octobre 2022, le radar de Normanville est incendié.
• Le 20 octobre 2022, le radar de Vernet est incendié.
• Le 9 novembre 2022, le radar d’Ars-en-Ré est scié à la base.
• Etc.

Le saccage des radars est devenu un fléau endémique. Lors des manifestations des « gilets jaunes », dans un communiqué de presse du 28 janvier 2019, le Ministère de l’Intérieur précisait au sujet de ces dégradations « Selon les calculs de l’ONISR, sans ces dégradations, 60 vies supplémentaires auraient pu être épargnées entre novembre et décembre 2018 (30 chaque mois) ».

Comment ne pas s’indigner des comportements irresponsables de ces voyous qui s’enorgueillissent de leur défiance contre l’autorité en faisant prévaloir leur liberté individuelle sur la sécurité de tous.

Nous nous adressons à la Générale de gendarmerie, Florence Guillaume, Déléguée interministérielle à la sécurité routière, pour mettre fin à ce vandalisme mortifère.

État des lieux

Objectif -50% de tués en 2027 vs 2017 :

Avec la mobilisation de tous, c’est possible !

Le bilan
Haut de page